Gratin de navets façon dauphinois

Avant...

Avant…

« Ce film, quel navet ! » : je ne sais pas d’où vient l’expression, mais une chose est sûre elle ne sert pas l’image du navet. Regrettable, car cette racine au goût amer et doux recèle des facettes inexploitées en cuisine. Aussi, lorsque j’ai trouvé samedi sur un petit marché de producteurs de mon village ces navets fanes, je me suis empressée de les mettre dans mon panier. Et hop, arrivée à la maison, je prépare ce délicieux gratin simplissime ! Si vous vous lancez, je vous conseille d’acheter des petits navets ronds et roses ou mieux avec leur fanes comme ceux-ci !

 

 

Pour 4 personnes
3 bottes de navets fanes
25 cl de crème fraîche
Sel, poivre

Lavez, épluchez les navets. Coupez-les en rondelles.
Déposez-les dans un plat à gratin, ajouter la crème fraîche, le sel et le poivre.
Enfournez pour 45 minutes à 200 degrés dans le four préalablement préchauffé.

Le résultat ?

Après...

Après…

Je vous conseille de l’accompagner d’un poulet fermier ou d’un carreau d’agneau.

Dans les deux cas, une bouteille : le Tavel rosé 2012 du Prieuré de Montézargues

Prieuré
Fruits rouges et épices au nez, du gras et de la fraîcheur en bouche. Bel équilibre, le rosé d’assiette par excellence. Prix : 11 € TTC. Dégusté et approuvé lors de la soirée Grenache au Delirium, le 10 mars à Avignon, en marge de Découvertes en Vallée du Rhône.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *